Biocontrôle et biostimulants : cartographie et état des lieux des brevets à travers le monde.

À l’occasion de la dernière édition du SITEVI en 2021, l’INPI et le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation nous ont présenté l’état des lieux du développement des biosolutions à travers le monde au prisme des inventions brevetées. En s’appuyant sur les données relatives aux brevets délivrés à l’échelle mondiale, les deux partenaires ont pu apporter un éclairage intéressant sur les différents projets innovants qui ont vu le jour ces dernières années.


Biocontrôle et biostimulants : de quoi parle-t-on ?

Le biocontrôle regroupe l’ensemble des méthodes de protection de végétaux qui privilégient l’utilisation de mécanismes naturels et les interactions entre les différentes espèces et le milieu naturel pour protéger les plantes, et ainsi réduire l’utilisation de produits phytopharmaceutiques conventionnels. Ces solutions se divisent en 4 grandes familles : micro-organismes, macro-organismes, médiateurs chimiques et substances naturelles.

Quant aux biostimulants, ce sont des substances qui ont vocation à stimuler le processus de nutrition des végétaux, indépendamment des éléments nutritifs qu’ils contiennent. L’objectif est d’améliorer leurs différentes caractéristiques

Zoom sur Agri Sud-Ouest Innovation

Le réseau Agri Sud-Ouest Innovation regroupe 420 organismes, à la croisée entre les univers scientifiques et économiques. Véritable moteur des écosystèmes français et européens, Agri Sud-Ouest est ancré en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine et offre de nombreuses opportunités pour innover, principalement dans les secteurs agricoles et agroalimentaires.

La cartographie des inventions brevetées dans le domaine des biosolutions

La cartographie des brevets est un formidable outil d’analyse au service des stratégies d’entreprise. Agri Sud-Ouest Innovation, en partenariat avec l’INPI, a étudié en détail le panorama mondial de toutes les inventions brevetées qui touchent aux biosolutions. Une initiative qui permet de prendre le pouls du marché et de mieux comprendre la dynamique d’innovation.


L’interprétation de la cartographie

Avec 3,4 millions de dépôts dans le monde en 2021, les brevets donnent un aperçu concret de la réalité du marché. La cartographie de ces brevets offre une lecture plus facile et permet de faire parler les données. Elle est aussi importante pour connaître ses concurrents et savoir précisément ce qu’ils font. Plus généralement, elle donne de précieux renseignements sur les stratégies des entreprises.

L’info SITEVI

Tous les brevets sont publiés par les offices nationaux et régionaux 18 mois après leur dépôt.

Les questions que se posent les entrepreneurs


Avant de se lancer dans un projet innovant, les entreprises doivent se poser plusieurs questions. Premièrement, il faut identifier ses concurrents et savoir les inventions qu’ils sont en train de développer. Cela permet de dessiner des premières tendances R&D. Ensuite, une autre interrogation importante : où trouver la solution technologique dont vous avez besoin ?

Il convient également de s’interroger sur le caractère innovant de l’idée : est-elle vraiment nouvelle ? Fait-elle partie d’une tendance ? Autant d’interrogations qui aident à lever les doutes sur le potentiel d’un projet.

Analyse de la cartographie

Pour bien analyser le marché des biosolutions par le prisme des brevets, la première étape était de délimiter le périmètre concerné. 59 981 familles de brevets ont donc été recensées entre 2005 et 2020 dans le domaine du biocontrôle et des biostimulants :

  • 33 094 familles pour les biocides, produits repoussant ou attirant les animaux et régulateurs de croissance des végétaux,
  • 20 739 familles pour la biochimie, les micro-organismes ou enzymes, les milieux de culture et les techniques de mutation.
  • 3 964 familles pour les engrais organiques préparés par des traitements biologiques ou biochimiques.
  • 2 184 familles pour la chimie organique et la synthèse de dérivés naturels.


Sur ces familles, on observe une forte croissance annuelle du nombre de dépôts depuis 2007 et une baisse à partir de 2018.


Les plus grands déposants en France


La cartographie nous permet de repérer rapidement les structures qui ont déposé le plus de brevets dans les familles en question. Voici le top 5 des entreprises françaises privées :

  • Rhodia (16 familles),
  • UPL Limited (14 familles),
  • Agro Innovation (10 familles),
  • AMOEBA (8 familles),
  • Solvay (8 familles).


Dans le monde, c’est le groupe Bayer Corp Science qui est en tête de liste, avec 1 403 familles.

 

Les pays concernés


En observant les zones géographiques liées aux brevets des biosolutions, la Chine apparaît immédiatement comme particulièrement avancée. Effectivement, c’est le plus grand pays de dépôt, avec 36 066 familles de brevets. Loin derrière, les États-Unis affichent 6 176 familles et le Japon 3 272. La France en comptabilise seulement 327.


La recherche publique


La
recherche publique concerne 15 102 familles entre 2005 et 2020. Elle est principalement représentée dans le monde par les Universités chinoises (6 429 familles) et en France, par le CNRS (34 familles), l’INRAE (18) et l’INSERM (12). Les dépôts se multiplient depuis 5 ans et concernent majoritairement les micro-organismes, les régulateurs de croissance des végétaux et les bioherbicides.

Les limites de la cartographie

Cartographier les brevets à travers le monde apporte de nombreux éléments de réponse pour bien comprendre l’innovation dans le domaine du biocontrôle et des biostimulants. Cependant, une lecture par pays est également intéressante car les brevets ne fonctionnent pas partout de la même façon.

Aux États-Unis, par exemple, la Cour Suprême estime que « tout ce qui est fait de mains d’hommes » est brevetable.

Ensuite, le coût des brevets est extrêmement variable d’un pays à un autre et peut donc être dissuasif. Ainsi, si un pays affiche moins de brevets, ce n’est pas forcément parce qu’il innove moins : d’autres barrières peuvent entrer en jeu.

Interview de Pierre Compère

À retenir…

  • Les dépôts sont en croissance constante depuis 2005 et ont connu une forte augmentation pendant dix années continues. Depuis 2 ans, la forte baisse des dépôts en Chine fait chuter la courbe.
  • La recherche académique est particulièrement présente, avec 15 102 familles déposées. Les 2/3 des dépôts ont eu lieu ces 5 dernières années, traduisant donc un engouement récent.
  • Le domaine du biocontrôle et des biostimulants est très concurrentiel et les grands acteurs interviennent dans des domaines assez proches.
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter